La Bête Humaine (et un chaton)

Salut mon p’tit Chatmallow,

tu auras sans doute remarqué qu’en dépit de son épouvantable caractère (et des libertés qu’elle prend avec la Charte !), j’ai dernièrement fais de gros efforts pour rester zen avec l’Humain. Après tout, il ne faut pas perdre de vue que ces animaux n’utilisent que 10% de leur cerveau (qui n’est pas spécialement performant, à la base, en plus). J’en suis donc venue à penser qu’il fallait savoir prendre sur soi et faire preuve de tolérance face à l’incompétence notoire de l’Humain.

Lire la suite

Publicités

Better Call Salem

Salut, mes p’tits Chatmallows,

aujourd’hui, je suis effondrée. Et tu me connais : je n’exagère ja.mais. La saison de la chasse aux  lézards me semble presque terminée. Je ne vais pas te mentir : ça me colle le bourdon. Parce que cette année, la chasse a été remarquable, n’en déplaise à l’Humain.

Lire la suite

Un Humain et un Lézard sont dans un bâteau

Salut mes p’tits chatmallows,

ici, nous sommes officiellement en été. Au mois d’avril. Alors qu’il y a dix jours à peine, il neigeait. On peut en dire ce qu’on en veut : le climat est complètement détraqué. C’est un vrai désastre écologique qui nous pend au nez, mes chatons ! Mais bon… voyons le bon côté : la chasse aux lézards est ouverte. Mais je ne vais pas de mentir : chasser le lézard quand tu as un Humain, ça peut vite devenir compliqué. Parfois, c’est aussi très drôle. Mais cette année, on a atteint des sommets. Pour tout te dire, je ne sais toujours pas si je dois en rire ou en pleurer. Laisse moi de conter l’histoire d’une union sacrée foirée…

Lire la suite

Une douche et des hippies

Salut, mes p’tits Chatmallows,

je sais, je sais : je suis encore restée des plombes dans passer. Mais tu n’imagines pas à quel point ma vie est compliquée. Je ne sais même pas par où commencer : c’est dire si j’en ai, des choses à gérer (et à te raconter !). Tiens, en fait : si ! Je sais par où on va commencer…

Lire la suite

Putain d’humains !

Salut, mes p’tits Chatmallows,

je préfère annoncer la couleur : je ne suis pas jouasse. La faute à l’humain, bien sûr. Je suis au bout du bout. Sérieusement. Certains jours, je regrette tellement de l’avoir adoptée que j’envisage d’aller la perdre en forêt.

Je le sais, pourtant : l’humain de compagnie reste une créature extrêmement primaire.

Tu lui donnes le coussinet, il te mange la patte. Comme un humain est benêt, on le trouve mignon, on baisse la garde et là, c’est le drame.

Lire la suite

Quel chantier !

Salut, mes p’tits Chatmallows,

Aujourd’hui, je suis choquée. Outrée. Scandalisée. Outrecuidée. Ici, tout va mal. Et tu me connais : je n’exagère ja.mais ! Je ne comprends pas ce qui ne tourne pas rond chez l’Humain. Je sais qu’il n’arrive pas à aller au-delà de ses 10% du cerveau. Mais en dépit de ce postulat de départ navrant, j’ai envie de dire : WHAT THE FUCK MIAOU ?

Je t’explique. 

Lire la suite

La Purge !

Salut, mes p’tits Chatmallows !

Je ne vais pas vous mentir : je suis au bout du bout ! L’Humanité m’exaspère. Enfin… pas toute l’Humanité : l’Humanité dans son ensemble ne me concerne pas personnellement. Quand je l’aurai mise à mes pieds pattes, on verra. Là, c’est surtout mon Humain qui m’exaspère. Comment te dire… Elle est… gentille. Voilà.

Elle n’est pas débile non plus. J’ai quand même réussi à lui faire intégrer les principes de base de la Charte. Pour un Humain, c’est déjà un bon bilan. Il faut savoir qu’à la base, leur cerveau n’est pas le modèle le plus puissant disponible sur le marché. Eh bien, crois-moi, crois-moi pas : l’Humain n’en utilise que 10%. Quand tu arrives à le dresser à ouvrir et fermer les portes à la demande et à servir la pâtée à l’heure, tu tiens déjà un spécimen relativement brillant.

Lire la suite

Journal de bord

Samedi 23 avril 2016 – Mon fidèle esclave disciple, Titi, ainsi que votre dévouée Divinité (moi… Salem !) affrontent une situation de crise. Afin que la SPA puisse intervenir en bonne et due forme, je prends la décision de consigner ici-même le détail des tragiques événements de cette sombre journée. Âmes sensibles, s’abstenir : certains propos peuvent choquer !

Lire la suite